2002 – Irène Küpfer

«Die regionalwirtschaftliche Bedeutung des Nationalparktourismus untersucht am Beispiel des Schweizerischen Nationalparks»

Irène Küpfer Harb, née en 1968 et domiciliée à Winterthour a effectué son travail comme assistante sous la direction du Prof. H. Elsasser de l'Institut de géorgraphie de l'Université de Zurich. Depuis février de l'année dernière elle est collaboratrice scientifique au département de la protection de l'environnement de la Ville de Zurich.

Schläfli Kupfer 2002

(Laudatio de Daniel Chérix, membre du Jury)

A chaque seconde, un mètre carré de sol est utilisé pour la construction en Suisse ! C'est par l’évocation de cette triste réalité que débute le travail d'Irene Küpfer, consacré à l'importance économique du tourisme généré par un parc national. La Suisse ne compte aujourd'hui qu'un seul et unique Parc National, quand bien même plusieurs projets se dessinent à l'horizon. C'est donc en Engadine dans le canton des Grisons qu' Irene Küpfer a mené son étude en abordant plusieurs questions fondamentales, dont la principale est de déceler au niveau régional l'importance économique du tourisme engendré par le Parc National Suisse.

L'originalité du travail réside principalement dans le fait qu'aucune étude de ce genre n'existe, du moins dans l'Arc alpin. A l'aide de questionnaires et d'analyses diverses, l'auteure démontre que le tourisme lié au Parc National fournit environ un quart de la valeur ajoutée générée dans cette région par le tourisme estival. Cela met clairement en évidence l'importance du Parc National Suisse dans l'offre touristique estivale d'une région de montagne. Même si le Parc National n'est pas l'unique atout de promotion de la région, il contribue d'une manière non négligeable à sa renommée. L'intérêt d'une telle étude dépasse largement le cadre de la région considérée, car elle apporte des éléments d’analyse de grande valeur, qui seront extrêmement utiles aux concepteurs des futurs parcs nationaux ou régionaux, pour guider la mise en place d'infrastructures liées au tourisme.

Il convient de relever que ce travail aborde l’ensemble des thèmes proposés dans la mise au concours du Prix Schläfli, à savoir l'homme, la montagne et l'environnement. Trop souvent encore dans notre société, l’approche sociale de l'environnement, qu'il soit alpin ou autre, est négligée et l'on ne peut que féliciter l’auteure d’avoir su admirablement l’intégrer aux autres problèmes environnementaux.

Jury Prix Schläfli 2002

Le jury de cette année, sous la présidence de la section de l'ASSN environnement et géographie et de Michel Monbaron, professeur à l'institut de géographie de l'Université de Fribourg était composé de:

Professeur Daniel Cherix (Président de la Commission du parc national, musée de zoologie, Lausanne)
Dr. Andreas Fischlin (Systemökologie ETH Zurich)
Dr. Otto Smrekar (Redaktion Gaia, Bâle)
Dr. Daniel Vonder Mühll (Président de la société de géomorphologie, direction recherche, Université de Bâle)

Categorie

Tedesco, Francese